Forum Reiki Usui

Lieu de partage, d'entraide, d'informations et de discussions sur le Reiki, la Spiritualité et la Connaissance de Soi.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Reiki et photo
par elfe Ven 25 Nov 2016 - 11:48

» Envoi Reiki du jeudi 17 novembre 2016
par lamar Lun 21 Nov 2016 - 20:28

» Chaleur pendant une séance Reiki
par Lydie Lun 31 Oct 2016 - 20:25

» aucun ressenti
par Myriam Dim 30 Oct 2016 - 9:18

» Envoi collectif Reiki du mercredi 19 octobre 2016
par Myriam Jeu 20 Oct 2016 - 15:05

» polarité des mains
par Lydie Lun 17 Oct 2016 - 23:38

» Protocole de nettoyage
par NO_STRESS Lun 12 Sep 2016 - 19:22

» Les égregores
par Lydie Sam 3 Sep 2016 - 10:40

» Purification d'un logement
par Nadège Mer 31 Aoû 2016 - 12:22

» Les 11 caractéristiques et attraits du Reiki
par Lydie Lun 29 Aoû 2016 - 9:58

» L'alimentation saine et les cinq éléments de la création universelle
par Lydie Dim 28 Aoû 2016 - 16:36

» Initiation Reiki pour enfant
par Lydie Sam 27 Aoû 2016 - 13:59

» [Lien] La mémoire de l'eau : vers une révolution de la médecine
par Myriam Ven 26 Aoû 2016 - 23:06

» Prière pour l'Assomption (15 août)
par lamar Mer 17 Aoû 2016 - 12:34

» Les espaces de respiration
par Jew Mar 16 Aoû 2016 - 22:18

» Okuden Kenzi et okuden Koki
par Janaka Mar 16 Aoû 2016 - 9:49

» Sommaire de la section 2e degré
par Lydie Mar 16 Aoû 2016 - 9:32

» Fabriquer du Sel de Bain
par Jew Dim 14 Aoû 2016 - 10:13

Boutique Reiki
Boutique Amazon

Partagez|

Le manuel officiel de soin du « Docteur » Mikao Usui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jew




Messages : 1962
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 25

MessageSujet: Le manuel officiel de soin du « Docteur » Mikao Usui Ven 27 Juin 2014 - 18:25

Le manuel officiel de soin du « Docteur » Mikao Usui

Télécharger le manuel (Hikkei) de Mikao Usui


Le « Hikkei », le manuel de soin de Mikao Usui, est un document normalement remis intégralement aux étudiants dès le premier atelier de transformation (ce que nous appelons en Occident « stage » ou « initiation ».


Il informe le pratiquant sur les techniques de Reiki utilisées et qui sont :
- les soins de Reiki ;
- les ateliers de transformation.


1. Les soins de Reiki.


Le Reiki est considéré au Japon comme une « Science de l’écologie naturelle du corps » ; à ce titre, il prend en considération le corps comme les émotions et les pensées. Dans le Hikkei, le fondateur du Reiki, Mikao Usui, indique :


« … Pour vivre avec droiture notre condition humaine, nous devons premièrement soigner notre façon de penser. Deuxièmement, nous devons garder notre corps en bonne santé. Si notre façon de penser est saine et conforme à la vérité, le corps conserve naturellement sa bonne forme. La mission de la méthode de soin naturel Usui conduit à une vie paisible et heureuse, pour soi-même et invite également à soigner autrui et à lui procurer du bonheur ».


Une séance de Reiki est un moment d’écoute intérieure paisible et non discursive. Vous êtes allongé sur une table de massage ou assis sur une chaise ; et gardez vos vêtements. Le praticien pose ses mains au-dessus de points précis du corps pour y susciter « l’influence » du Reiki. Progressivement, selon la doctrine orientale de la circulation interne du « Ki » (un souffle vital), l’écologie du corps se rétablit d’elle même, les tensions nerveuses se relâchent de même et finissent par laisser place à une détente profonde.


L’effet est psychologique et on observe une réaction corporelle nette de relâchement. Les Japonais, comme les scientifiques occidentaux, insistent sur l’effet positif sur la santé de l’état de détente. Le mot anglais « stress » vient d’ailleurs du français « détresse » : lorsque nous sommes stressés, notre corps est en état de détresse biologique et notre psychisme en situation de survie (accélération du rythme cardiaque, changements hormonaux, réduction du champ visuel, paralysie de la digestion, etc).


Le Reiki vise à un état contraire, de paix intérieure et de relaxation, où les processus naturels agissent en synergie spontanée pour assurer ce que nous appelons « la santé ». Il n’est donc pas une technique thérapeutique à proprement parler.


2. Les ateliers de transformation.


A son origine, le Reiki est plutôt un art ; les Japonais disent « do ». On peut donc parler de « Reiki-do », comme je lai fait dès 1995, et jamais de « Usui-do », terme impropre en japonais. A ce titre, il ne se contente pas d’une approche académique des postures des mains, il envisage une « initiation » et un travail sur soi. C’est là l’originalité de la méthode. Conjuguer philosophie et médecine peut nous sembler étrange ; pour autant, la scission entre les disciplines est quelque chose de tout à fait récent, imposé depuis les Etats Unis par l’industrie du médicament dans les années 1920. Préalablement, nos médecins, y compris en Occident, ne distinguaient pas mode de pensée, et donc hygiène de vie, et santé. Ce fossé artificiel tend d’ailleurs à disparaître, les études scientifiques, notamment en neurologie, ayant démontré le lien entre conscience et corps.


A ce titre, il ne faut pas s’étonner que le Reiki se transmette à l’ancienne, et non de manière académique. Ainsi, en plus du cours à proprement parler, l’initiation est un moment rituel, lors de l’atelier d’apprentissage, qui vise à actualiser chez le praticien un certain état de conscience, appelé « Satôri » au Japon. Le but est d’éveiller cette capacité de santé psychique et corporelle, que nous appelons « Reiki » et que Mikao Usui déclare avoir reçu accidentellement sur le mont Kurama, après une retraite de méditation. Pour se faire, l’enseignant pose ses mains à divers endroits du corps de l’initié et prononce des formules japonaises, accompagnées de la visualisation d’un ou de plusieurs symboles. Ces symboles et ses formules ont un sens précis, que l’on retrouve dans la plupart des traditions spirituelles et religieuses. Ils renvoient à des moments astrologiques de l’année et aux réactions hormonales du corps, qui y correspondent.


Le Reiki est donc transmis de manière assez laconique et énygmatique, comme un potentiel à réaliser, un art que chaque praticien devra s’approprier et exprimer comme il l’entend. Cette manière de concevoir la transmission est « traditionnelle » ; au contraire de nos modes actuels  d’éducation des foules, de type industriel et déshumanisé. Tout comme un idéogramme japonais recouvre des sens divers selon le niveau intelelctuel et culturel du lecteur, de même le Reiki sera pratiqué à divers niveaux de compréhension par les praticiens.


Cet état de fait repose sur un travail sur soi, qui se fait par l’autotraitement et la pratique de l’imposition des mains ; mais également diverses techniques comme la méditation du cinq Principes du Reiki et le chant de poésies de l’empereur Meiji. L’aspect poétique de la méthode et la visée morale de la méthode de Mikao Usui contribuent, avec les soins, à la réalisation du Reiki ; qui devient alors un « art de vivre » ou encore une « manière d’être ».


Ces deux aspects de la méthode sont assez étranges pour des Occidentaux, mais ils étaient communément et universellement admis dans les traditions initiatiques médiévales et le sont toujours en Orient.


Du fait de l’égalitarisme qui caractérise nos sociétés modernes, nous avons du mal à admettre qu’une même technique puisse être pratiquée à des niveaux de sens différents. Une telle conception contrarie notre idée fausse que quiconque peut pratiquer quoi que cela soit, quelle que soient son origine sociale, sa nature et ses dispositions.


Or, il ne suffit pas de se saisir du Reiki pour en réaliser tout le sens. Un diplôme de « maître de Reiki » n’offre aucune garantie de réalisation de la méthode. Mikao Usui lui-même indiquait ne pas avoir atteint la compréhension ultime de ce qu’il avait découvert, selon ce que rapportent les Nippons de la Usui Reiki Ryoho Gakkaï (la Fondation Usui). La base de l’enseignement est la même pour tous, le manuel de soin. Pour autant, il est un commencement dans ce cheminement que propose la méthode Reiki. Nous allons donc à la suite traiter en détail du manuel de soin réalisé par Mikao Usui ; puis envisager les moyens de cet art.


Le manuel de soin en question est, en effet, un document, qui a révolutionné la compréhension du Reiki. Jusqu’en 1993, les étudiants occidentaux se voyaient remettre une « grille de soins » et des indications par pathologies, dont la source n’était pas Mikao Usui … mais Hawayo Takata, une japonaise ayant introduit le Reiki aux U.S.A.


Franck Arjava Petter, un allemand pratiquant une forme occidentale de Reiki, est entré en possession, par l’entremise de Masaki Kondo, présidente de la Fondation Usui, d’un exemplaire du manuel originel de soin de Mikao Usui. Il en tira trois best-sellers : « Le feu du Reiki » en 1997 ; « L’héritage de Mikao Usui » en 1999 ; et « Le manuel original de Reiki du Dr Usui » en 2000. Suivra une publication de l’ouvrage d’un des héritiers de Mikao Usui : « Manuel de Reiki : les secrets du Reiki selon la méthode Hayashi ».


L’ouvrage originel, désigné de son nom japonais « Hikkei » par les praticiens nipponisants, est constitué de plusieurs documents :
- une introduction ;
- une interview de Mikao Usui ;
- un énoncé de cinq Principes mystiques ;
- une méthode de traitement ;
- cent quarante quatre poésies de l’Empereur Meiji.

Source : Pascal Treffainguy
Revenir en haut Aller en bas

Le manuel officiel de soin du « Docteur » Mikao Usui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Reiki Usui :: Reiki Usui :: Reiki et santé-
Sauter vers: