Forum Reiki Usui

Lieu de partage, d'entraide, d'informations et de discussions sur le Reiki, la Spiritualité et la Connaissance de Soi.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Reiki et photo
par elfe Ven 25 Nov 2016 - 11:48

» Envoi Reiki du jeudi 17 novembre 2016
par lamar Lun 21 Nov 2016 - 20:28

» Chaleur pendant une séance Reiki
par Lydie Lun 31 Oct 2016 - 20:25

» aucun ressenti
par Myriam Dim 30 Oct 2016 - 9:18

» Envoi collectif Reiki du mercredi 19 octobre 2016
par Myriam Jeu 20 Oct 2016 - 15:05

» polarité des mains
par Lydie Lun 17 Oct 2016 - 23:38

» Protocole de nettoyage
par NO_STRESS Lun 12 Sep 2016 - 19:22

» Les égregores
par Lydie Sam 3 Sep 2016 - 10:40

» Purification d'un logement
par Nadège Mer 31 Aoû 2016 - 12:22

» Les 11 caractéristiques et attraits du Reiki
par Lydie Lun 29 Aoû 2016 - 9:58

» L'alimentation saine et les cinq éléments de la création universelle
par Lydie Dim 28 Aoû 2016 - 16:36

» Initiation Reiki pour enfant
par Lydie Sam 27 Aoû 2016 - 13:59

» [Lien] La mémoire de l'eau : vers une révolution de la médecine
par Myriam Ven 26 Aoû 2016 - 23:06

» Prière pour l'Assomption (15 août)
par lamar Mer 17 Aoû 2016 - 12:34

» Les espaces de respiration
par Jew Mar 16 Aoû 2016 - 22:18

» Okuden Kenzi et okuden Koki
par Janaka Mar 16 Aoû 2016 - 9:49

» Sommaire de la section 2e degré
par Lydie Mar 16 Aoû 2016 - 9:32

» Fabriquer du Sel de Bain
par Jew Dim 14 Aoû 2016 - 10:13

Boutique Reiki
Boutique Amazon

Partagez|

Le Temple Saihôji : le mémorial de Mikao Usui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jew




Messages : 1962
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 25

MessageSujet: Le Temple Saihôji : le mémorial de Mikao Usui Mar 17 Juin 2014 - 19:36

Extrait du livre "Reiki, le livre source"

Le Temple Saihôji

Peu après sa mort ses disciples se réunirent pour discuter de l’édification d une stèle dans le cimetière du Temple Saihôji de Toyotama. Ils souhaitaient que ses mérites y soient célébrés et immortalisés.

Extrait de la Stèle du Mémorial de Mikao Usui, traduit en anglais par Hyakuten Inamoto

Le mémorial de Mikao Usui se trouve au Temple Saihôji, un temple bouddhiste de l’éco1e « la Terre Pure » à Tôkyô, situé au 1- 4 56 Umesato, Suginami Ku, municipalité de Toyotama, Tôkyô.

On peut y voir la stèle gravée et érigée par ses élèves en février 1927, un an après sa mort. Les cendres de la famille Usui s’y trouvent également. Il est vivement recommandé à tous les élèves suivant suivant les enseignements de Mikao Usui de s y rendre. La paix que et la sérénité qui règnent au temple Saihôji nous renvoient aux origines de ses enseignements, de façon merveilleuse. On se rend compte à quel point ils sont ancrés dans la culture japonaise.

La majorité des cérémonies funéraires sont bouddhistes au Japon. Le corps est d’abord incinéré puis les proches recueillent à l’aide de baguettes les os qui ne se sont pas consumés et se les transmettent les uns aux autres. Au crématorium, un repas peut être offert aux invités. Les funérailles, à proprement parler peuvent alors débuter. Les invités offrent de l’argent aux proches et reçoivent en échange un petit cadeau. Un dernier repas est ensuite servi.

L’urne emplie des cendres du défunt est placée sur l’autel familial où elle reste 35 jours. De l’encens est brûlé jour et nuit et pendant cette période ceux qui veulent témoigner leur sympathie à l’égard de la famille endeuillée lui rendent visite pour faire brûler un bâton d’encens. À l’issue des 35 jours, l’urne est enterrée dans un cimetière bouddhiste. Les membres de la famille auront de nombreuses occasions, tout au long de l’année pour se rendre sur la tombe de leurs ancêtres.

Pour se Rendre au Cimetière

Pour trouver la tombe de Mikao Usui, prenez le métro et descendez à l’arrêt shin koenji. Quittez cette station en prenant la sortie sud. Veillez à savoir de quelle direction vous venez afin d’être sûr de prendre la sortie sud. Si vous arrivez du centre prenez alors la sortie à gauche du train.

Une fois sortie, tournez à droite et suivez le trottoir. Au croisement de la grande avenue, traversez la route. Sur votre droite, vous trouverez une petite plaque vous indiquera les numéros 1-4-56.

Descendez entièrement cette rue. À votre droite, vous trouverez alors le portail du temple Saihôji avec son toit asiatique traditionnel.

Passez la porte pour vous retrouver face au temple principal. À votre droite se trouve l’allée principale cheminant entre les mémoriaux. Engagez-vous dans cette allée tout de suite à votre droite arrêtez-vous au niveau de l’alcôve destinée à se purifier. L’eau est celle du puits du temple. On la recueille à l’aide de la louche en bois prévue à cet effet.

Cette possibilité de se purifier est offerte à tous ceux qui visitent le temple (et tous les temples du Japon en général). La louche sert à recueillir l’eau afin nettoyer les mains et la bouche. Souvenez-vous qu’il est déplacé de boire cette eau. La coutume veut que l’on tienne la louche dans la main droite et que l’on se nettoie la main gauche, puis qu’en prenant la louche dans la main gauche on se nettoie la droite. Ensuite, en reprenant la louche de la main droite, on verse de l’eau dans la gauche et s’en sert pour se rincer la bouche. Secouez la louche des deux côtés afin que l’eau résiduelle puisse ôter toute saleté que le manche pourrait avoir déposée sur vos mains.

Le long des parois de l’alcôve, des seaux en bois sont à disposition du visiteur pour qu’il puisse puiser l’eau du puits du temple. Gardez un seau d’eau et une louche avant de repartir dans l’allée centrale. Avec de grands arbres pour en assurer la fraîcheur, ce cimetière est ombragé et verdoyant. Les gens empruntent ses chemins pavés pour rejoindre ceux qui ne sont plus avec eux dans leur vie quotidienne.

Lorsque vous arrivez au niveau d’un mur rouge, tournez à gauche. Un fois sur chemin, prenez la deuxième à gauche. Vous êtes presque arrivé. Levez les yeux et vous pourrez voir la grande stèle retraçant la vie et le travail de Mikao Usui entre les pins. C’est la seconde stèle sur votre droite.

Suivez le court sentier vous menant sur la tombe. Elle mesure environ 3 sur 3,5 mètres. Sur votre droite, se dresse un arbre à baies rouges, près d’une lanterne (ou tôrô) en pierre. Les tôrôs furent importés de Chine au Japon au VIe siècle en même temps que le Bouddhisme. Il y en a de toutes formes et de toutes tailles mais ils ont tous en commun un plateau supérieur utilisé pour déposer une bougie ou une lampe à huile.

On y trouve aussi une large dalle de granit recouvrant le sol. En son centre on peut voir une dépression de la taille d’un poing creusée pour récupérer les gouttelettes de rosée perlant chaque jour des pins la surplombant.

Devant vous, vous trouverez l’autel et le monolithe. Les élèves se rendent ici pour témoigner leur respect envers celui qui leur rappela leur connexion à la source. Grâce à la louche, que vous avez emmenée avec vous, purifiez l’autel avec l’eau contenue dans votre seau. Allumez votre encens et déposez des fleurs dans les deux vases.

En dessous et en face de cet autel, vous pourrez voir les armoiries (ou mon) de la famille Usui Chiba finement ciselées dans la pierre. Les armoiries Chiba sont constituées d’un cercle surmonté d’un point. Le cercle représente l’univers et le point ou l’étoile japonaise représente l’étoile polaire. Une étoile polaire ne bouge jamais alors que l’univers tourne autour d’elle. Les armoiries se transmettent de génération en génération. Elles apparurent au XIe siècle où les soldats les accrochaient aux bannières sous lesquelles ils combattaient. On trouve aujourd’hui au Japon environ 200 armoiries de base autour desquelles on a répertorié plus de 4000 variations. L’armoirie la plus célèbre est du chrysanthème à 16 pétales dont la famille impériale a hérité.

Derrière l’autel, se dresse un poteau rectangulaire haut d’environ 1 mètre 80. On peut y lire que cet emplacement est la tombe de l’ensemble de la famille Usui. Ce monolithe fut érigé un mois après la stèle placée sur le site par les élèves de l’Usui Reiki Ryôhô.

Le côté gauche du monolithe porte les noms posthumes de Mikao Usui et de Sadako. Le nom posthume de Mikao Usui est : Reizan-in Shyo Tenshin Koji.

Sur le dos du monolithe est expliqué quand et par qui il fut dressé. Il fut placé exactement un an après le décès de Mikao Usui soit le 9 mars 1927. Ce fut leur fils, Fuji, qui l’érigea. Sur le côté gauche du monolithe, on trouve une inscription rappelant la date de leur fille, Toshiko Usui.
Entre le tôrô et le monolithe on trouve une petite tablette carrée s’élevant du sol. Il s’agit du monolithe de leur fils, Fuji Usui.
Regardez sur votre gauche et vous verrez se dresser une stèle monolithique de granit. Le texte fut rédigé par Masayuki Okada et c’est Jûzaburô Ushida qui en réalisa la calligraphie en 1927.

Ce mémorial retrace la vie de Mikao Usui, ses épreuves et ses accomplissements. Il retranscrit aussi son enseignement de base des cinq préceptes et rappelle à tous que les enseignements n’étaient pas simplement de soigner les maux mais aussi d’obtenir un esprit juste dans un corps sain. Ce qui permettait alors de créer joie et bonheur.
Revenir en haut Aller en bas

Le Temple Saihôji : le mémorial de Mikao Usui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Reiki Usui :: Reiki Usui :: Discussion générale sur Reiki Usui-
Sauter vers: