Forum Reiki Usui

Lieu de partage, d'entraide, d'informations et de discussions sur le Reiki, la Spiritualité et la Connaissance de Soi.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Reiki et photo
par elfe Ven 25 Nov 2016 - 11:48

» Envoi Reiki du jeudi 17 novembre 2016
par lamar Lun 21 Nov 2016 - 20:28

» Chaleur pendant une séance Reiki
par Lydie Lun 31 Oct 2016 - 20:25

» aucun ressenti
par Myriam Dim 30 Oct 2016 - 9:18

» Envoi collectif Reiki du mercredi 19 octobre 2016
par Myriam Jeu 20 Oct 2016 - 15:05

» polarité des mains
par Lydie Lun 17 Oct 2016 - 23:38

» Protocole de nettoyage
par NO_STRESS Lun 12 Sep 2016 - 19:22

» Les égregores
par Lydie Sam 3 Sep 2016 - 10:40

» Purification d'un logement
par Nadège Mer 31 Aoû 2016 - 12:22

» Les 11 caractéristiques et attraits du Reiki
par Lydie Lun 29 Aoû 2016 - 9:58

» L'alimentation saine et les cinq éléments de la création universelle
par Lydie Dim 28 Aoû 2016 - 16:36

» Initiation Reiki pour enfant
par Lydie Sam 27 Aoû 2016 - 13:59

» [Lien] La mémoire de l'eau : vers une révolution de la médecine
par Myriam Ven 26 Aoû 2016 - 23:06

» Prière pour l'Assomption (15 août)
par lamar Mer 17 Aoû 2016 - 12:34

» Les espaces de respiration
par Jew Mar 16 Aoû 2016 - 22:18

» Okuden Kenzi et okuden Koki
par Janaka Mar 16 Aoû 2016 - 9:49

» Sommaire de la section 2e degré
par Lydie Mar 16 Aoû 2016 - 9:32

» Fabriquer du Sel de Bain
par Jew Dim 14 Aoû 2016 - 10:13

Boutique Reiki
Boutique Amazon

Partagez|

Le reiki a-t-il une origine bouddhiste ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jew




Messages : 1962
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 25

MessageSujet: Le reiki a-t-il une origine bouddhiste ? Jeu 29 Mai 2014 - 14:10

Le Reiki a-t-il une origine bouddhiste ?

Pour une meilleure compréhension des corrélations spirituelles au sein du Système Usui
Oliver Klatt, Maître Reiki et éditeur du magazine allemand Reiki Magazin, résume des renseignements importants relatifs à la pratique, aux initiations et aux symboles du Système Usui de Reiki - et ouvre de nouvelles perspectives.

Nous lisons souvent aujourd'hui que le système de Reiki Usui est d'origine bouddhiste, ou que les racines spirituelles du système sont dans le bouddhisme. Dans mon livre Reiki Systems of the World (Les systèmes Reiki du monde), je propose également la possibilité d'une telle corrélation, car certains maîtres de Reiki renommés, actifs au niveau international présentent également ce point de vue. Mais quel est le fondement même de cette hypothèse ? Je voudrais explorer cette question dans l'article qui suit.

Un point de départ pour examiner le système de Reiki Usui dans un contexte bouddhiste est que le fondateur du système, Mikao Usui, aurait suivi apparemment une pratique bouddhiste. Avec cette information à l’esprit, il est possible de dire que, puisque le fondateur de ce système a une orientation bouddhiste qui définit l'essence de sa spiritualité, l'origine du système qu'il a fondé a été basée sur le bouddhisme. Outre la question de l'ampleur des sources sur lesquelles cette information est fondée, la question importante est : est-ce que ce courant de pensée est réellement concluant ? On peut le voir bien entendu de cette façon. Mais c'est aussi un fait que lorsque quelqu'un crée quelque chose de nouveau, il doit toujours commencer par ce qui est ou était là avant. Jésus de Nazareth était un Juif et est devenu Jésus-Christ, ce qui a été le début du christianisme. Prince Siddhartha était hindou. Il devint le Bouddha et le bouddhisme a été créé.

A la lumière de ce qui précède, les praticiens d'une voie spirituelle nouvellement créée - et c'est ainsi que je comprends le système de Reiki Usui (et apparemment Usui le voyait également de cette manière / voir note *) - peuvent être intéressés pour connaître le point de départ historique de ce parcours. Toutefois, cela est moins important du point de vue spirituel. En termes spirituels, les seules choses qui sont importantes sont ses éléments, ainsi que l'orientation intérieure de cette nouvelle voie - et les deux se révèlent être ce qu'ils sont réellement de l'intérieur. En suivant cette ligne de pensée, il est maintenant logique d’étudier plus en avant la question initiale de cet article en procédant à un examen plus approfondi des éléments spirituellement importants du système Usui comme la première étape, et de les examiner afin de déterminer s'ils ont une proximité particulière au bouddhisme. Puis, dans un deuxième temps, il semble raisonnable d'examiner l'orientation spirituelle du système Usui dans son ensemble, également de contrôler une proximité particulière avec le bouddhisme. Il semble logique pour les deux étapes d'examiner également une proximité possible du système Usui avec d’autres traditions spirituelles et religieuses principales du monde. S'il s'avère que le système Usui a réellement une proximité étroite avec bouddhisme, mais est également proche d’autres religions et traditions spirituelles, alors nous ne pouvons pas prétendre que le système a un «lien étroit» avec le bouddhisme.

Éléments du système Usui

Lors de l'examen du système Usui à un niveau spirituel, on remarque que les trois éléments suivants sont particulièrement importants dans le système : 1 - les initiations ; 2 - les formes de pratique ; 3 - les symboles.

1. Les initiations

Les initiations permettent aux praticiens de réaliser la pratique fondamentale du système : l'imposition des mains. Le fait que le bouddhisme tibétain travaille également avec des initiations, ainsi que l'affirmation selon laquelle Usui aurait voyagé dans des endroits comme le Tibet lors de ses déplacements, a donné lieu à l'hypothèse selon laquelle il existe une relation étroite entre le système Usui et le bouddhisme tibétain. Cependant, cela ne tient pas compte du fait que réaliser des rites d'initiation de transmission d'énergie n'est pas une caractéristique appartenant exclusivement au bouddhisme tibétain. D'autres traditions spirituelles telles que le Kriya Yoga (né de l'hindouisme) et le soufisme (la voie mystique de l'islam) travaillent avec de tels rituels d'initiation.
En outre, il n'existe aucun moyen vraiement fiable pour vérifier l'affirmation selon laquelle Usui aurait été au Tibet et/ou aurait étudié avec des moines bouddhistes tibétains. Dès lors qu’Usui n'a eu aucun contact avec le bouddhisme tibétain, le fait que le système de Reiki Usui comprenne des rituels d'initiation semble soutenir l'hypothèse qu’il n'y a pas de relation particulièrement étroite du système Reiki avec le bouddhisme. Il ne faut pas oublier que - outre la ligne tibétaine - toutes les autres lignes du bouddhisme n’utilisent pas des rites d'initiation et/ou la focalisation n'est pas sur les transmissions d'énergie.
Un autre fait à l'appui que Usui n’ait pas développé son système de Reiki à partir du bouddhisme tibétain est que la syllabe germe de hrih, sur la base de laquelle il a probablement créé le symbole mental/ émotionnel, est moins similaire au symbole mental/émotionnel dans sa forme tibétaine du bouddhisme, que dans sa forme Siddham. (Siddham est une façon d’écrire le sanskrit qui a été développée par des moines bouddhistes en Inde et qui plus tard a aussi atteint la Chine et le Japon).

2. Les formes de la pratique

La pratique du Premier Degré peut être décrite comme la pratique de base du système Usui. Dans la forme traditionnelle du système, elle est essentiellement constituée de l'auto-traitement quotidien avec le Reiki par imposition des mains. Cependant, cette forme s'est seulement développée au cours des dernières décennies, en particulier pendant le temps où Hawayo Takata, (le successeur de M. Hayashi - qui fut l'un des successeurs de Usui) a façonné ce qui est aujourd'hui la forme la plus répandue du système, Usui Shiki Ryoho. En plus, la pratique quotidienne de cette forme du système comprend l'effort véritable de mettre en application le contenu des cinq idéaux du Reiki dans la vie quotidienne. Du temps de Mikao Usui au Japon, la base de la pratique n'avait probablement pas encore inclus l'auto- traitement sur une base régulière, l'objectif principal étant plutôt de réciter les cinq idéaux du Reiki matin et soir, de méditer sur leur contenu et de les appliquer dans la vie quotidienne. Cependant, la pratique du système comprenait déjà des éléments de l'imposition des mains.
La pratique du Second Degré peut être considérée comme une pratique avancée du système Usui. Les techniques du second degré permettent une intensification des flux d'énergie dans le travail avec le Reiki, ainsi que des pratiques de traitement mental et de traitement à distance. Ces techniques sont rendues possibles grâce à l'utilisation de trois symboles. En ce qui concerne la pratique du second degré, il y a peu de différences entre la forme traditionnelle occidentale du système, Usui Shiki Ryoho, et la forme originale d’orientation japonaise, le Reiki Ryoho.
La pratique du niveau de Maître consiste à pratiquer des initiations. Alors qu’il semble que les initiations au temps de Mikao Usui étaient encore effectuées sans l'utilisation de symboles, les symboles associés avec le système ont également été utilisés dans les initiations depuis M. Hayashi, le successeur de Usui, à travers lequel le système a atteint l'Occident.

Spiritualité Universelle

Si nous regardons les différents éléments de la pratique qui sont décrits ici, le texte qui suit peut être déterminant par rapport à la question soulevée par cet article :

2.1 Le Premier Degré

Il est évident que la pratique de base du système est l'imposition des mains ainsi que l'orientation spirituelle sur les cinq idéaux et leur mise en oeuvre aussi souvent que possible dans la vie quotidienne ; dans la forme originale japonaise du système, ceci inclut aussi la récitation des principes et la méditation sur leur contenu.
L'imposition des mains dans le but de transmettre l'énergie spirituelle ou des « forces de guérison » n'est pas l'apanage d'une religion ou d’une tradition en particulier. Au contraire, cette pratique peut être trouvée dans toutes les cultures et les religions du monde d'une manière ou d'une autre. Il est dit dans la Bible que Jésus et ses apôtres imposaient les mains pour guérir. Selon certains rapports, les rois et les saints guérissaient également dans les cultures chrétiennes grâce à l'imposition des mains. Le Coran mentionne le travail de guérison de Jésus dans de nombreux endroits. Il a aussi été écrit que Mahomet, ainsi que de nombreux saints de l'islam, guérissaient par l'imposition des mains. De même pour Bouddha. Il y a des bâtiments bouddhiques contenant des basreliefs dans lesquelles la pratique de l'imposition des mains peut être vue. Le concept du ki force de vie universelle qui peut être transmis par l'imposition des mains est un concept de base dans le taoïsme. Pareil dans l'hindouisme, où cette force est appelée prana.
Comme avec l'imposition des mains, le contenu des idéaux peut être trouvé dans la plupart des écrits de différentes cultures et religions. Surmonter la colère et l'inquiétude, une attitude respectueuse à l'égard d'autres êtres humains qui tend vers une attitude empathique, une orientation de base honnête dans la vie, à la fois un travail intérieur et extérieur en vue du développement spirituel, ainsi que sa gratitude envers Dieu ou une puissance supérieure - l'ensemble de ces contenus peuvent être trouvés sous une forme ou une autre dans toutes les traditions spirituelles.
En ce qui concerne la pratique de la récitation et la méditation, nous pouvons déterminer que ces deux formes de pratique spirituelle peuvent être retrouvées dans presque toutes les traditions spirituelles, sous une forme ou une autre. Par exemple, la culture chrétienne inclut aussi la pratique de la contemplation, une immersion mentale dans des sujets spirituels et de relations avec les autres qui est assez proche de la pratique de la méditation d'Extrême-Orient en termes de contenu et de principes. Dans le taoïsme, le bouddhisme et l'hindouisme, la méditation joue généralement un rôle décisif pour faire avancer dans le domaine spirituel. La même chose prévaut également pour les différents systèmes d'enseignement ésotérique. Des textes spirituels et leurs contenus sont récités dans les rites et les cérémonies de toutes les religions.
En ce qui concerne la pratique du Premier Degré, aucune comparaison particulière du système ne peut être établie avec le bouddhisme. Dans tous les cas, il n'en est pas plus proche que de toutes les autres traditions spirituelles et religions importantes dans le monde entier.

2.2 Le Deuxième Degré

Au niveau du deuxième degré, la pratique du traitement mental, ainsi que du traitement à distance, ont été identifiées comme des éléments essentiels. Toutes les deux sont spécifiquement des formes orientées en vue du travail de d’autoguérison. A cet effet, le système de Reiki Usui fonctionne avec des symboles.
La pratique du traitement à distance, qui signifie le transfert de l'énergie à distance pour une personne qui n'est pas physiquement présente, est un élément de différentes traditions. On la retrouve dans le travail des chamanes des peuples autochtones ainsi que dans le travail des guérisseurs spirituels, quel que soit le contexte spirituel dans lequel ils travaillent. Dans les contextes chrétien, islamique et juif, cela signifie en premier lieu des prières qui demandent la guérison à Dieu. L'hindouisme, le taoïsme et le bouddhisme appellent l'aide d'êtres spirituels et/ou de formes d'énergie pour la guérison à distance, ou une connexion spirituelle avec la personne à traiter est établie au moyen d'une technique ou d'un principe spirituel déjà intériorisé.
Le même principe s'applique à la pratique du traitement mental qui aura des effets d'autoguérison sur les couches profondes de la conscience humaine ; on retrouve cette façon de faire dans les diverses traditions de guérison. Par conséquent, on peut observer que cette forme particulière de travail de guérison est principalement utilisée par les guérisseurs spirituels qui voient leur origine spirituelle essentiellement fondée sur les cultures d'Extrême-Orient. Toutefois, les guérisseurs spirituels qui voient leur origine spirituelle enracinée dans les cultures occidentales travaillent avec cette forme de guérison également. On retrouve ici les systèmes d'enseignement ésotérique occidentaux ou les méthodes de pensée positive.
Et enfin, l'utilisation de symboles dans les différents contextes respectifs - que ce soit dans les rites, les cérémonies, ou dans les formes de pratique spirituelle - peuvent être trouvés dans toutes les religions dans chaque tradition spirituelle. Afin de pouvoir faire une déclaration sur le contexte spirituel respectif, cela dépend évidemment en fin de compte de la forme précise des symboles utilisés, ainsi que de leur contenu précis.
Conclusion préliminaire : Pour la pratique au niveau du Deuxième Degré, on ne peut à ce jour déterminer de rapprochement particulier du système Usui et du bouddhisme. La même chose s'applique à la pratique sur le niveau Maître : comme déjà mentionné ci-dessus, la pratique des initiations est une composante dans différentes traditions spirituelles.

Développement spirituel et de guérison

Maintenant que nous avons examiné les composants importants spirituellement du système Usui en fonction de leur proximité avec le bouddhisme ainsi que d'autres traditions spirituelles, cette dernière section - comme indiqué au début de cet article - examinera l'orientation spirituelle du système Usui dans son ensemble et avec la même question.
Si l'on considère la pratique du système Usui de Reiki du point de vue de son orientation intérieure, nous pouvons considérer que son essence est représentée par deux aspects : 1 - la réalisation de l’autoguérison physique et mentale ; 2 - le développement spirituel du praticien. En outre, le système peut également être considéré comme un chemin de développement personnel pour le praticien (bien que ce ne soit certainement pas indépendant des deux premiers aspects). D'une part, cela signifie que le système est une méthode de soin énergétique ; d'autre part, il s'agit d'une discipline spirituelle. Ces deux éléments sont indissociables l’un de l’autre.

Conclusion


La conclusion tirée par le présent article est que peut-être le système de Reiki Usui a une plus grande afinité avec les religions et les traditions spirituelles orientales dans leur ensemble, qu’avec les religions et traditions spirituelles occidentales dans leur ensemble. En résumé, aucune relation particulière entre le système Reiki Usui et le bouddhisme est perceptible, en tout cas, pas plus de rapprochement qu’avec d'autres religions ou traditions spirituelles.

© Oliver Klatt
Note * Dans une déclaration officielle de Mikao Usui sur les explications de son enseignement en public de la méthode guérison, qui se trouve juste au début du Reiki Method of Healing Handbook (Reiki Ryoho Hikkei) (le manuel de la méthode Reiki de guérison), Usui a écrit : "Notre méthode de Reiki est quelque chose d’absolument originale et ne peut être comparée à aucune autre méthode (spirituelle)" (citation de "Reiki - Le leg du Dr. Usui, F.A. Petter, Lotus Light 1999)
--------------------------
Il s'agit d'une version courte d'un article plus long, déjà paru dans Reiki Magazin,
qu'on peut le lire en entier en Anglais ici.
Revenir en haut Aller en bas

Le reiki a-t-il une origine bouddhiste ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Reiki Usui :: Reiki Usui :: Discussion générale sur Reiki Usui-
Sauter vers: