Forum Reiki Usui

Lieu de partage, d'entraide, d'informations et de discussions sur le Reiki, la Spiritualité et la Connaissance de Soi.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Reiki et photo
par elfe Ven 25 Nov 2016 - 11:48

» Envoi Reiki du jeudi 17 novembre 2016
par lamar Lun 21 Nov 2016 - 20:28

» Chaleur pendant une séance Reiki
par Lydie Lun 31 Oct 2016 - 20:25

» aucun ressenti
par Myriam Dim 30 Oct 2016 - 9:18

» Envoi collectif Reiki du mercredi 19 octobre 2016
par Myriam Jeu 20 Oct 2016 - 15:05

» polarité des mains
par Lydie Lun 17 Oct 2016 - 23:38

» Protocole de nettoyage
par NO_STRESS Lun 12 Sep 2016 - 19:22

» Les égregores
par Lydie Sam 3 Sep 2016 - 10:40

» Purification d'un logement
par Nadège Mer 31 Aoû 2016 - 12:22

» Les 11 caractéristiques et attraits du Reiki
par Lydie Lun 29 Aoû 2016 - 9:58

» L'alimentation saine et les cinq éléments de la création universelle
par Lydie Dim 28 Aoû 2016 - 16:36

» Initiation Reiki pour enfant
par Lydie Sam 27 Aoû 2016 - 13:59

» [Lien] La mémoire de l'eau : vers une révolution de la médecine
par Myriam Ven 26 Aoû 2016 - 23:06

» Prière pour l'Assomption (15 août)
par lamar Mer 17 Aoû 2016 - 12:34

» Les espaces de respiration
par Jew Mar 16 Aoû 2016 - 22:18

» Okuden Kenzi et okuden Koki
par Janaka Mar 16 Aoû 2016 - 9:49

» Sommaire de la section 2e degré
par Lydie Mar 16 Aoû 2016 - 9:32

» Fabriquer du Sel de Bain
par Jew Dim 14 Aoû 2016 - 10:13

Boutique Reiki
Boutique Amazon

Partagez|

Dossier : la méditation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jew




Messages : 1962
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 25

MessageSujet: Dossier : la méditation Sam 1 Fév 2014 - 10:17

Dossier : La méditation



Qu'est-ce que la méditation ?

Méditation, dérivé du verbe méditer, vient du latin  "méditari"  et, selon le dictionnaire, veut dire : « appliquer avec attention la pensée à la considération d'une chose » ou « étudier avec attention la manière d'obtenir une chose ou réaliser un projet ».

C'est comme cela que nous, les occidentaux, voyons la méditation : se concentrer sur une pensée ou un état d'esprit, en écartant toute autre réflexion dans le but d'avoir le mental « en blanc ». Ce qui veut dire qu'on a besoin d'un grand effort pour arriver à un état d'absence de pensée. Dans la tradition orientale, méditer signifie ne faire absolument rien (encore moins s'efforcer pour "ne rien faire"), pour arriver à un état de paix intérieure où le mental "n'existe plus".

Si nous analysons le mot méditation, nous voyons qu'il contient la racine MEDI = guérison, tout comme dans médicament. Les médicaments agissent sur le corps physique, tandis que les thérapies alternatives impliquent une guérison spirituelle aussi.

La méditation est une pratique visant à calmer l’esprit en fixant l’attention sur un unique objet (par exemple : la respiration). Une fois l’esprit calmé, il faut développer sa vision intérieure afin d’acquérir la compréhension de la vraie nature du corps et de l’esprit.


Qui peut méditer ?

Tout le monde peut méditer, il faut cependant respecter les aptitudes de chacun. Les enfants de 7 à 10 ans devraient commencer avec 10 minutes ; de 10 à 15 ans, environ 20 minutes ; plus de 15 ans, 30 minutes.

Pourquoi médite-t-on ?


Afin d’avoir une compréhension plus profonde de son corps et de son esprit, il faut avant tout acquérir d’avantage de contrôle sur ce dernier, de manière à être capable de l’empêcher de prendre le mauvais chemin ; celui qui mène à la souffrance. La méditation apporte la réponse à comment créer du bonheur sans pour autant dépenser de l’argent. Quand quelqu’un découvre l’amour inconditionnel (Metta), celui-ci n’a plus de doutes sur ce qu’est la vie. En bref, celui qui médite développe les plus hautes qualités de l’esprit. Par la méditation, on acquiert une compréhension de la loi de cause à effet, et on devient par cela plus attentif à son comportement et à sa parole. On apprend aussi qu’il est plus important de regarder ses propres erreurs que celles des autres. Plus de bonheur et de paix de l’esprit quelle que soit la situation ; tel sera le résultat. Par la faculté de lâcher prise lorsque survient une difficulté, on a la possibilité de vivre plus de bonheur. On est apte à prendre plus de distance sur le plan émotionnel et par la même, on devient capable d’apprécier les choses, sans pour autant les laisser devenir cause de souffrance (par l’attachement qui nous y lie).
Le but ultime est de se libérer de la souffrance (Nirvana), mais avant tout, la méditation apporte plus de paix et de bonheur dans votre vie. Les choses se déroulent selon leur propre cours, mais vous ne les laissez plus vous faire souffrir. Vous avez un endroit où aller, un refuge, pour votre esprit.



Sources :
-
Acharn Tippakorn : www.vimokkha.com...www.danielleclermont.com
- Wikipédia


Dernière édition par Jew le Sam 1 Fév 2014 - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jew




Messages : 1962
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 25

MessageSujet: Re: Dossier : la méditation Sam 1 Fév 2014 - 10:18

Les bienfaits de la méditation

Au-delà des vertus thérapeutiques de la méditation, voici quelques-uns de ses autres bénéfices potentiels. Plusieurs ont été confirmés depuis quelques années par des recherches de pointe, particulièrement en neurosciences. Celles-ci ont notamment permis de comparer l’activité cérébrale de méditants et de non-méditants à l’aide de techniques comme l’imagerie par résonance magnétique et les électroencéphalogrammes.

Concentration et attention plus soutenues

La pratique de la méditation permettrait de rester longtemps et efficacement concentré sur une tâche ou un problème à résoudre. Quand une personne est très concentrée, ses ondes cérébrales de fréquence gamma se synchronisent et s’amplifient naturellement. Mais ces périodes durent rarement plus de 1 seconde à la fois. Des chercheurs ont constaté que les méditants de longue date arrivent à les faire durer plusieurs minutes.

Amélioration des fonctions cognitives

Une étude a démontré qu’après 3 mois de méditation intensive, les personnes réussissent beaucoup mieux à des tests de réaction rapide à des stimuli visuels. Et ces nouvelles capacités demeureraient longtemps en place. Cela laisse supposer aux chercheurs que le cerveau serait relativement malléable (on parle de plasticité) et que la méditation pourrait « l’entraîner », à la manière d’un muscle. Une autre étude a observé des résultats similaires après seulement 4 jours de méditation de pleine conscience.

Par ailleurs, les auteurs d’une autre étude ont découvert que le cerveau des personnes ayant médité pendant plusieurs années semblait devenir plus efficace. En effet, pour eux, l’accomplissement d’une tâche intellectuellement exigeante nécessite une moins grande activation des zones du cerveau concernées. De plus, leur cerveau serait moins perturbé par des stimuli extérieurs, qu’il s’agisse de pensées ou d’émotions. Il pourrait ainsi mieux concentrer son activité sur les tâches prioritaires.

Plus de sentiments « positifs »

Quand on ressent des sentiments positifs (joie, curiosité, enthousiasme, fierté, etc.), l’activité électrique est prédominante dans une zone précise du cerveau (le cortex préfrontal gauche). Une étude utilisant l’imagerie par résonance magnétique a permis de découvrir qu’en état de méditation, cette zone s’active particulièrement Selon les chercheurs, il se pourrait que la méditation favorise l’activité cérébrale des zones associées aux sentiments positifs tout en inhibant celles reliées à l’anxiété et aux sentiments négatifs. Ils émettent l’hypothèse que cela pourrait à la longue agir sur le tempérament et le rendre plus « positif ».

Amélioration du système immunitaire

Au cours de l’étude citée précédemment, les chercheurs ont aussi constaté qu’à la suite d’une vaccination, le taux d’anticorps contre le virus de l’influenza était plus élevé chez les méditants que dans un groupe témoin. De plus, l’augmentation de ce taux était proportionnelle à celle de l’activité cérébrale dans la zone reliée aux sentiments positifs (le cortex préfrontal gauche).

Diminution des coûts de santé

Une étude québécoise publiée en 2000 a permis de constater que, sur une période de 6 ans, les coûts de santé des pratiquants de la méditation transcendantale ont été en moyenne de 14 % inférieurs à ceux de non-méditants comparables. La méditation n’est probablement pas le seul facteur expliquant cet écart, mais elle y aurait contribué en bonne partie.

Moins de rumination mentale

Deux études ayant porté sur des étudiants en période de stress ont été publiées en 2007 et en 2008. Dans les deux cas, les chercheurs ont constaté une diminution des pensées ruminantes néfastes, souvent associées à des états dépressifs. Ces conclusions ont été confirmées dans une autre étude et une méta-analyse subséquente36. Des pensées comme les suivantes, quand elles se répètent sans cesse sont considérées comme « ruminantes » : je dois absolument comprendre ce qui m’arrive, je ne vais jamais m’en sortir, il vaudrait mieux que je m’isole, pourquoi suis-je si impuissant?, etc.



Plus d’empathie envers les autres (pas au sens ésotérique du terme)

Les gens qui méditent régulièrement ressentiraient plus d’empathie (la capacité de comprendre et de partager ce que vit une autre personne). Des chercheurs ont découvert que la zone du cerveau qui s’active quand les gens ressentent de l’empathie s’anime beaucoup plus chez les méditants expérimentés, en particulier quand ils sont en présence d’une personne en détresse.

Plus de bonheur

Le professeur Richard Davidson est, depuis quelques années, le chef de file de l’étude du cerveau des méditants de longue date, incluant plusieurs moines tibétains38. Professeur de psychologie et de psychiatrie à l’Université du Wisconsin à Madison, il y est le directeur des laboratoires de neurosciences et d’imagerie du cerveau. Selon lui, il est désormais clair que toute personne peut hausser son niveau général de bonheur grâce à un entraînement systématique. Cet entraînement, c’est la méditation. Richard Davidson prétend que le cerveau serait adaptable et transformable, ce qu’il nomma la « neuroplasticité ». Cette plasticité est désormais reconnue par la communauté scientifique. Et la méditation, en transformant le cerveau, ferait naturellement augmenter certaines qualités « nobles » comme la compassion, l’empathie, l’altruisme, la bonté et la clarté d’intention : toutes des qualités qui seraient associées au bonheur véritable.

Matthieu Ricard, docteur en biologie cellulaire, moine bouddhiste et traducteur du dalaï-lama, partage cet avis. Méditant depuis plusieurs années, il a participé à plusieurs des expériences du professeur Davidson. Selon lui, si on peut s’entraîner pour jouer au tennis ou du piano, on peut aussi s’entrainer au bonheur, à la conscience, à la présence, à l’altruisme, à la bonté... On y parviendrait par la méditation, qui n’est rien d’autre que l’entrainement de l’esprit. Enfin, il croit que la méditation mène à l’action. Elle permet de construire d’abord sa force intérieure pour ensuite l’utiliser pour son propre bénéfice et celui de ses enfants, de sa famille, de ses amis et de toute la société.

Sources :
- Passeport Santé
Revenir en haut Aller en bas
Jew




Messages : 1962
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 25

MessageSujet: Re: Dossier : la méditation Sam 1 Fév 2014 - 10:18

Les techniques méditatives

Comment médite-t-on ?

Bouddha enseigna 40 techniques différentes de méditation, qui peuvent être choisies en fonction du caractère et de la personnalité de celui qui désire méditer. On commence donc par développer la concentration (Samatha), puis la vision intérieure (Vipassana). Par la contemplation du corps et de l'esprit, on prend conscience des trois facteurs, à savoir : l’impermanence (Anicca), la souffrance (Dukkha) et la non-appartenance (Anatta).

Du zen au tantra, du yoga au tai-chi, les techniques sont variées mais reposent toutes sur les mêmes bases : une posture ou un mouvement juste, un travail de respiration, une présence attentive à l’instant. Parce que le sujet est vaste, nous n’aborderons ici que la méditation immobile, plus aisée à pratiquer chez soi. « L’exercice est plus simple qu’on ne l’imagine. Beaucoup se privent d’en connaître les bienfaits parce qu’ils placent la barre trop haut. » L’idée n’est pas de souffrir le martyre deux heures par jour dans la position du lotus, mais de s’octroyer, deux ou trois fois par semaine (et dans la posture que l’on peut tenir !) un petit quart d’heure de sérénité. Pratiquée avec régularité, elle permet au "méditant" de s’inscrire dans une meilleure conscience de soi, dans une présence au monde plus harmonieuse.

Le mot d’ordre des premières séances sera donc : « Essayez. » Ne cherchez pas à vous conformer strictement à ce qui vous est proposé ici. Explorez plutôt votre propre voie jusqu’à trouver ce qui vous correspond le mieux. « Le corps sait ce dont il a besoin », affirme Marc de Smedt. Laissez-le trouver le moment le plus propice, la posture dans laquelle il se sent ancré, le souffle qui le régénère. Acceptez de tâtonner. Il n’y a rien à accomplir, juste à être. Ici et maintenant.

Pour bien méditer, il faut :
- trouver le bon moment
- créer l'environnement adéquat
- se relaxer
- choisir une posture
- ajuster son regard
- se concentrer sur son souffle
- purifier son esprit


Les différentes techniques de méditation

Il existe de nombreux types de méditation. Certaines sont présentées dans la catégorie "Méditation" du forum. En voici quelques une référencées et résumées :


  • Les méditations visuelles


Elles consistent à accueillir profondément en nous les images et les symboles que nous avons nous même choisis pour transmettre des impulsions au subconscient , au corps astral et au corps mental pour que cela nous apporte l’harmonie, active notre énergie, et éventuellement puisse nous guérir. Les exercices de méditation visuelle aboutissent finalement à la forme originelle de la méditation, dans laquelle, dans une paix et une clarté profondes, nous tendons vers l’expérience de l’élévation suprême, de l’être absolu et de l’amour pour vers le Divin. Comme dans un rêve éveillé, le corps reste totalement relâché, ce qui vous permet de vérifier la profondeur de votre détente au moyen de la respiration. Celle-ci coule, légère, lente et tranquille, jusqu’au ventre, de sorte que celui-ci se soulève un peu au moment de l’inspiration , puis s’abaisse légèrement à l’expiration, et vous ressentirez un calme profond.

Pour plus d'informations, cliquez-ici.



  • La visualisation créatrice


La visualisation créatrice est l'art d'utiliser l'imagerie mentale et l'affirmation pour produire des changements positifs dans sa vie. Cette technique simple d’imagerie mentale ou de visualisation est naturellement utilisée par les enfants, mais en grandissant, nous avons tendance à sous estimer le pouvoir de notre mental. C’est une méthode simple et progressive qui n’exige que quelques minutes par jour. Elle ne demande aucun effort particulier, et ne repose sur aucune croyance précise. Seules comptent la pratique et l’imagination. La visualisation créatrice a aussi des effets positifs sur la concentration et l’attention (toute deux parallèlement travaillées lors de son apprentissage). Cette technique permet de trouver rapidement un état de relaxation et de détente. Au niveau psychologique, et après un travail complémentaire, elle supprime les effets négatifs liés au stress, l’anxiété, la crainte de l’erreur et la peur de l’échec.

Pour plus d'informations, cliquez-ici.



  • Le sourire intérieur


Le sourire intérieur est une ancienne méthode de méditation mise au point par les taoïstes. Dans sa forme originelle, cette méditation sert à alimenter chaque organe avec une énergie souriante. Cette méditation est particulièrement adapté pour les gens en manque de confiance en eux-mêmes, les bouddhistes appellent cette méditation « se souvenir du soi ».

Pour plus d'informations, cliquez-ici.


Pour aller plus loin :

- La méditation au quotidien
- Parcourez régulièrement la rubrique "méditation" du forum. Des techniques et informations sur les différents types de méditation s'ajouteront.



Sources :
- Psychologies
Revenir en haut Aller en bas
Jew




Messages : 1962
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 25

MessageSujet: Re: Dossier : la méditation Sam 1 Fév 2014 - 10:19

Méditation et Reiki



Bien souvent la méditation est laissée de côté par les praticiens de reiki cela n’est pas grave en soi car même si on ne médite pas, le reiki fonctionne très bien. Mais il ne faut pas oublier que le reiki est telle une pièce à deux faces, la partie soins et la partie développement personnel : la spiritualité.

Dès le premier degré de reiki, on aborde la méditation et les remarques qui reviennent inlassablement à chaque stage sont : «je n’aurais pas le temps », ou de temps en temps « je n’y arriverai pas ».

Il faut comprendre que la méditation ne fait pas partie de notre culture, et l’image que l’on en a est souvent associée à la culture asiatique ou hindoue, voire à celle des sectes. Toujours est-il qu'on l’associe à une personne assise en tailleur et qui « ne pense à rien ».
La méditation est une partie intégrante du Reiki. Selon les praticiens de Reiki, la méditation peut avoir un certain nombre d'avantages, parmi eux la relaxation renforcée (conduisant à la guérison de soi), la clairvoyance (capacité à prévoir les choses mystiquement), une plus grande sensibilité (au sens ésotérique du terme) et une plus grande capacité à visualiser, ce qui est important, car nous sommes plus susceptibles de réaliser des choses que nous pouvons visualiser dans la vie que les choses que nous ne pouvons visualiser.

Méditer, en plus de sa pratique du reiki, est aussi le moyen d'équilibrer son énergie, ce qui est dans le langage Reiki, mène à la guérison de soi-même, et qui est aussi ce qui vous donne la possibilité de guérir les autres par le biais d' «harmonisation énergétique».

Développer l'énergie en soi par la méditation

Quelle que soit la vision que l’on a du reiki (méthode de guérison, de travail énergétique, etc), il est accepté par les tenants de chaque méthode qu’il s’agit d’une utilisation de l’énergie pour aider le corps (le sien ou celui d’un autre être) à guérir (sur tous les plans), à se sentir mieux. En apprenant à utiliser cette énergie vitale disponible, vous pourrez, lors de vos séances de méditation, atteindre des états extrêmement profonds de concentration, travailler sur des problèmes très efficacement. Vous offrirez à votre corps une capacité à puiser dans l’énergie qui l’entoure pour aider l’esprit à se concentrer et à traiter les problèmes qu’il rencontrera. Le reiki pourra être utilisé en tant que tel lorsque vous souhaiterez réparer les failles que vous identifierez à l’intérieur de votre propre être. Ce sera parfois, souvent même, bien plus efficace que ressasser ces problèmes et que chercher par où attaquer ces démons qui vous gouvernent ou vous tyrannisent.

Faire le vide pour être plus disponible à sa pratique

La méditation, elle aussi, a beaucoup à apporter au pratiquant du reiki. Savoir faire le vide en soi permet d’être pleinement disponible à l’autre, à celui à qui l’on veut offrir les bienfaits du reiki. Lorsqu’on désire intervenir sur soi, la méditation permet d’analyser très finement les problèmes pour savoir comment les traiter plus efficacement. Le méditant saura également se concentrer avec la plus grande acuité afin de se faire le canal de l’énergie qui viendra traiter, régler un problème ou simplement apporter du bien-être. Sans les teinter de ses propres problèmes, le pratiquant de reiki saura ainsi analyser très clairement les racines des maux de l’être auprès de qui il intervient. En étant ainsi pleinement disponible à sa pratique, il pourra très clairement ressentir le flux d’énergie et ne pas le détourner de son but, ne pas le modifier, ne pas y puiser inutilement sans même s’en rendre compte. C’est une manière d’être mieux à l’écoute des êtres qui nous entourent, d’être plus disponible à eux lorsque l’on désire appliquer le devoir de bienveillance. De même, lorsque que l’on désire suivre les premiers préceptes du reiki usui, la méditation est très utile. Elle apprend à tempérer certains états tels que la colère, l’angoisse ou le stress. Elle est donc tout indiquée pour travailler sur sa propre personne dans ce sens.

Reiki et méditation sont deux faces d’un même travail et pour qui pratique les deux avec sérieux, constance, profondeur, application et assiduité, c’est tout l’être qui en ressortira grandi, tant dans sa capacité à pratiquer l’une et l’autre des méthodes que dans son ouverture sur le monde de l’énergie et ses possibles. Ce seront les problèmes physiques et psychologiques que vous réglerez en alliant les deux.

Parfois, le fait de se faire les auto-traitements tous les jours et pendant un certain temps ( 20 minutes) permet de se mettre en état de méditation. On se focalise sur l'endroit où sont nos mains, on ne pense à rien...
Méditer avant un soin permet de prendre conscience de son corps et de lâcher-prise : l'autotraitement passera mieux puisque vous serez détaché des pensées négatives et des pensées parasites.

Et n'oubliez pas que Dr Mikao Usui (Fondateur du Reiki) a reçu le reiki, après des années de méditation et son « satorie » (éveil).

Les formes de méditation reiki

La pratique méditative du reiki se nomme Reiki Meiso. Voici une liste des différentes méditations reiki que vous pouvez pratiquer selon votre niveau :

Reiki Shoden :

Seishin Toitsu : Technique de méditation pour unifier l'esprit. Elle est pratiquée au moment de la transmission du reiju. On la retrouve dans la pratique de Hatsurei ho.

Gasshô meiso : Méditation de l'apaisement mental.

Reiki Okuden :

Hatsurei ho : Cette méditation consiste en un enchaînement de techniques de purification et d'élévation de la conscience spirituelle. Elle cultive un plus grand écoulement de l'énergie Reiki et permet de développer une plus grande spiritualité.

Reiki Shinpiden :

Reiki Undo : Méthode de respiration et de mouvement spontané du corps, nous apprenant à être à l’écoute de notre corps/esprit et de ses besoins. Reiki Undo est issu des enseignements de Madame Koyama, 6ème Présidente de l'Usui Reiki Ryoho Gakkai.

Sources :
- http://www.oxyum.com/sucre-obesite-021.htm
- http://www.techniquesdemeditation.com/reiki-et-meditation/
- http://www.assolucki.com/pages/la-meditation-et-le-reiki.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Dossier : la méditation Aujourd'hui à 12:35

Revenir en haut Aller en bas

Dossier : la méditation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Reiki Usui :: Le monde intérieur :: Méditation-
Sauter vers: