Forum Reiki Usui

Lieu de partage, d'entraide, d'informations et de discussions sur le Reiki, la Spiritualité et la Connaissance de Soi.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Reiki et photo
par elfe Ven 25 Nov 2016 - 11:48

» Envoi Reiki du jeudi 17 novembre 2016
par lamar Lun 21 Nov 2016 - 20:28

» Chaleur pendant une séance Reiki
par Lydie Lun 31 Oct 2016 - 20:25

» aucun ressenti
par Myriam Dim 30 Oct 2016 - 9:18

» Envoi collectif Reiki du mercredi 19 octobre 2016
par Myriam Jeu 20 Oct 2016 - 15:05

» polarité des mains
par Lydie Lun 17 Oct 2016 - 23:38

» Protocole de nettoyage
par NO_STRESS Lun 12 Sep 2016 - 19:22

» Les égregores
par Lydie Sam 3 Sep 2016 - 10:40

» Purification d'un logement
par Nadège Mer 31 Aoû 2016 - 12:22

» Les 11 caractéristiques et attraits du Reiki
par Lydie Lun 29 Aoû 2016 - 9:58

» L'alimentation saine et les cinq éléments de la création universelle
par Lydie Dim 28 Aoû 2016 - 16:36

» Initiation Reiki pour enfant
par Lydie Sam 27 Aoû 2016 - 13:59

» [Lien] La mémoire de l'eau : vers une révolution de la médecine
par Myriam Ven 26 Aoû 2016 - 23:06

» Prière pour l'Assomption (15 août)
par lamar Mer 17 Aoû 2016 - 12:34

» Les espaces de respiration
par Jew Mar 16 Aoû 2016 - 22:18

» Okuden Kenzi et okuden Koki
par Janaka Mar 16 Aoû 2016 - 9:49

» Sommaire de la section 2e degré
par Lydie Mar 16 Aoû 2016 - 9:32

» Fabriquer du Sel de Bain
par Jew Dim 14 Aoû 2016 - 10:13

Boutique Reiki
Boutique Amazon

Partagez|

Reiki moi plus et Reiki toi moins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Marc Paya




Messages : 22
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 57
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Reiki moi plus et Reiki toi moins Lun 18 Jan 2016 - 1:34

Rappel du premier message :

Bonsoir ou bonjour à tous,

Je lis ici de belles constructions théoriques sur le Reiki, et cela me fait souvent avancer.
Je voudrais dire avant tout, que les choses désagréables qu'il me semble nécessaires de dire, n'enlèvent rien, ni à l'admiration et au respect que je peux avoir pour ces recherches et ceux qui les ont faites, ni au plaisir que j'ai à vous lire.

J'ai souvent le regret de trouver dans ces belles constructions théoriques les signes des dérives commerciales et pratiques concurrentielles qui y sont fustigées.


Moi plus, toi moins.

Quelqu'un écrit « Oui, le Reiki Usui est parfait et se suffit à lui-même »
J'entends que la personne a trouvé un système qui lui convient parfaitement et j'en suis content pour elle.
Peut-on aller au-delà ?


1/ « le Reiki Usui est parfait »

Une pratique peut-elle être parfaite en soi ?
Le scripteur prétend-il donner la une évaluation du Reiki ou de sa pratique du Reiki ?
Quelle légitimité a-t-il pour le faire ?
Et voilà la deuxième partie de la phrase qui y répond.


2/ « Le Reiki Usui se suffit-il à lui-même. »

Cette affirmation induit et sous-tend
- Que « Reiki Usui » fait référence à une pratique unifiée, unique et parfaitement identifiée.
Je n'irai pas ici, pour ne pas alourdir mon texte, dans l'historique du Reiki, mais tout nous montre le contraire et (pour exemple) je transmets à mes élèves deux méthodes d'initiations Reiki Usui de la lignée de Chujiro Ayashi, j'en connais d'autres, correspondent-elles à celles que vous utilisez ?

- Que le scripteur se positionne comme détenteur de la méthode originale de Reiki de Mikao Usui.
Y-a-t-il une méthode qui pourrait se prétendre aujourd'hui comme 100 % originale ? Et originale par rapport à quoi ? Nous savons aujourd'hui que Mikao Usui à lui-même, dans ses 4 années de pratique(s) du Reiki, fait évoluer sa méthode.

- Que toutes les autres méthodes qui ont rajouté ou retranché quelque chose à une soi-disant méthode originale, sont des dérives. Dans le meilleur des cas elles sont créées par des inconscients, dans le pire par des hérétiques animés d'intentions mauvaises ou commerciales.

- Qu'il est hérétique de prendre dans d'autres méthodes des apports théoriques qui nous paraissent intéressants pour enrichir nos pratiques.

- Que tous ceux qui ont payé de leur argent et de leur entraînement engagé, des formations à d'autres méthodes Reiki que le « pur » Reiki Usui, se sont fait avoir.

Si Mikao Usui désigne le Reiki comme un Reiho, méthode spirituelle, que doit-on penser de la pratique, du niveau de compétence (savoir-être et savoir-faire en situation), du niveau spirituel d'un scripteur qui sépare sa pratique de celles des autres, se valorise au détriment des autres ?

Vous avez un doute sur le sens que je peux donner à cette phrase, alors lisez ce qui vient derrière cette phrase. Vous trouverez immanquablement :
- L'affirmation que la formation Reiki Usui se pratique en trois degré et pas quatre.
- Que les symboles donnés en plus des 4 symboles légués par Mikao Usui sont des surenchères commerciales, ne répondent à aucune nécessité et enlève de l'harmonie à un système parfait en lui-même.
- Qu'un certain nombre de pratiques du Reiki sont des dérives de la méthode de Mikao Usui.

En résumé il est affirmé : ma pratique est la bonne, celles des autres sont commerciales, hérétiques, moins belles et irrespectueuses pour ceux qui s'y forment.

Alors je me sens obligé de partager quelques idées :


Sur le monopole du Reiki.

Le Reiki Usui, na pas le monopole du Reiki.
Il existait et existe toujours de nombreuses méthodes de Qi Gong thérapeutiques utilisant Ling Qi  (Reiki en Chinois) ou Reiki.
Les principales traditions (des milliers sur plusieurs millénaires) utilisent « dessins et formules » (symboles et lignes de sons) et « transmissions méthodes » tout comme le Reiki Usui utilise ses symboles et lignes de sons, la transmission par initiation des expériences (savoir-être et savoir-faire) ancrées sur des gestes, symboles et lignes de sons.
Ces traditions et lignées se retrouvent dans les voies, du soin, spirituelles, religieuses, martiales ou de longévité. Elles peuvent être attachées à des pensées complexes (énergétiques), parfois plus analytiques ou mécanicistes (même si ce n'est pas ma tasse de thé).
Elles ne diffèrent pas tant par la fréquence des énergies utilisées mais bien plus par leurs rituels, culture et méthodes de transmission.
Dans nombreuses méthodes, après l'initiation, le symbole n'est plus qu'un simple outil qui relève de l'avoir et du faire ou encore un outil de transmission, de soin ou de programmation. Seule la pratique et la transmission est sacrée par sa valeur initiatique (le processus de transformation qu'elle génère).


Sur les symboles…

Le nombre optimal de symboles est celui qui convient à chaque situation, contexte de soin ou de pratique, à chaque pratiquant.
Si besoin, pour une situation précise, un contexte de soin récurrent, par exemple, de développer une compétence plus spécifique ancrée sur un symbole supplémentaire, il n'y rien de contradictoire ou sacrilège à le créer avec son entraînement engagé ou le rechercher dans d'autres méthodes qui partagent les mêmes principes.
L'utilisation d'un outil est en général pragmatique et ne relève pas d'une esthétique religieuse ou théorique mais chacun fait comme il veut.
La difficulté est de trouver quelque chose de compatible et en harmonie avec nos valeurs et nos pratiques. Je ne développerai pas ici la nécessité de s'entourer de précautions.

Ceux qui affirment qu'on a pas besoin de symbole pour faire du Reiki ont autant raison que ceux qui prétendent qu'on peut bricoler sans outils.
Il est possible de pratiquer en Reiki sans symboles et d’obtenir la même efficacité. Le symbole est juste un raccourci utile, il permet d'obtenir instantanément le savoir-être (enracinement, connexion, niveau vibratoire, état de conscience modifié…) et les savoir-faire (focalisation d'intentions : programmer, initier, connecter, harmoniser, renforcer...) recherchés dans la pratique. Si l'utilisation du symbole est sans incidence sur l'efficacité (pour une personne entraînée), il est directement lié avec l'efficience de la pratique (Rapport entre efficacité et temps passé).


Sur le Respect de la méthode

Le respect dans la transmission est d'une part de dire ce que l'on transmet et son origine, d'autre part de transmettre une réelle expérience et non pas le dernier truc qui nous est passé par la tête ou un symbole qui vient d'être transmis.
Le respect de la méthode n'est pas la religiosité que l'on met à ne reproduire que ce qui nous a été transmis.
Le Reiki Usui est une très belle méthode qui a été voulue laïque par son fondateur, c'est pas pour en faire une nouvelle religion, avec ses prêtres, ses sacrements, ses institutions et ses symboles sacrés.
La méthode Reiki  a besoin d'évoluer, de progresser, de s'adapter pour rester vivante.
D'ailleurs, elle ne s'en prive pas et n'importe quel enseignant sérieux sait parfaitement que même parmi ceux qu'il a formé, il y a autant de Reiki qu'il y a de praticiens et d'interactions entre praticiens et personnes dans le soin.

Le respect dans le soin est d'une part de dire ce que l'on fait et de s'en tenir à ce que l'on a dit, d'autre part de respecter les choix, croyances et valeurs de celui qui reçoit le soin.


Sur la pureté de la méthode

Au fil du temps, la succession des initiations du Reiki Usui et des transmissions d’un enseignant à l’autre, a eu très certainement divers effets :
- Le renforcement de l’égrégore du Reiki par l’augmentation du nombre de ses praticiens et pratiquants,
- L'enrichissement du Reiki par les apports successifs, volontaires ou involontaires, conscients ou inconscients des enseignants,
- L’élargissement des capacités que le Reiki peut donner à ceux qui s’y relient
- L'éloignement probable d’une partie des intentions initiales de son fondateur Mikao Usui

L’idée de la pureté initiale est un concept mort né, il ne va pas dans le sens de la vie, le Reiki et l’égrégore du Reiki sont vivants et évoluent. Nous ne pourrons donc jamais connaître le Reiki tel que Mikao Usui a pu la transmettre à un moment ou l’autre de sa vie. Nous ne vivrons jamais la connexion à l’énergie Reiki comme il l’a vécu.
Nous vivons ici maintenant, et sommes fier de cet héritage vivant : la lignée demeure le seul lien légitime que nous ayons, pour garantir la transmission d’un Reiki rattaché à la transmission de Mikao Usui. La lignée est la seule garantie que nous ayons pour assurer que l’initiation a été faite avec l’énergie Reiki.
En France, la très grande majorité des méthodes qui se revendiquent du Reiki émanent de lignées qui remontent aussi à Mikao Usui et partagent des sources et des bases communes avec ceux qui se revendiquent du Reiki Usui original.
J'aimerais bien voir ce chacun aurait d'original dans ses transmissions, qui n'est pas transmis par les autres Reiki. Je reste ouvert pour toutes les découvertes à venir.


Sur l'hérésie d'un apport théorique provenant d'une autre discipline ou méthode.

De nombreuses disciplines se sont construites sur les approches traditionnelles et ont amené des développements intéressants.
Pour exemples :

- L'hypnose, la sophrologie, l''Alpha-training, l’entraînement mental ont modélisé sur le changement dans les états de conscience modifiés, rejoignant de nombreuses recherches sur la méditation. Le Reiki est aussi une méthode de méditation.

- Palo Alto, l'hypnose Éricksonienne, les thérapies d'impact,etc. ont posé un cadre théorique à la communication, à l'émergence des problèmes, à l'accompagnement stratégique, à la résolution de problème. Le Reiki est une méthode communicationnelle (avec l'énergie), de résolution de problème et d'intégration.

- La psychologie et de nombreuses méthodes de psychothérapie ont travaillé sur la posture de praticien, la relation d'accompagnement et la relation d'aide, les impostures de l'accompagnement. Le Reiki est une méthode d'accompagnement de vie.

- L'EMDR, l'IMO, le Qi Gong ont travaillé sur les mouvements oculaires pour déclencher des mouvements cognitifs réflexes permettant l'intégration des traumas. Le Reiki est une méthode d'intégration des traumas.

- La musique travaille sur les effets des sons sur notre santé physique, mentale et émotionnelle. Nous incantons des lignes de son (Kotodama et kototama) avec les mêmes objectifs.

- La physique et la physique quantique expliquent aujourd'hui les phénomènes énergétiques, permettent les mesures d'auras, des champs énergétiques autour des organes, du stress, des alignements de chakras… Le Reiki a besoin de mesures objectivées de son efficacité et de son efficience.

- Le Qi Gong travaille sur les effets thérapeutiques des mouvements spontanés, comme ceux d'Undo Reiki.

- Le Tai Chi Chuan permet d'évaluer en situation l'enracinement, ou des concepts qui peuvent nous être cher comme plein, unifié, centré, relâché…

- Les méthodes de Réflexologie, de Shiatsu, de Tuina, d'Acupuncture ont développé des méthodes d'évaluation des équilibre énergétiques par le touché… Est-ce-que nos Byosen nous suffisent toujours pour évaluer ?

- La Kinésiologie évalue par les tests musculaires...

Nous pourrions puiser aux sources de tous les savoirs et connaissances, si nous ne déclarions pas la guerre à tous ceux qui, parmi nous, ont les moyens de le faire et n'osent plus en parler dans le milieu Reiki.
Mais qui a dit qu'il ne fallait pas le faire ?
Bloquer toutes évolutions au nom d'une pureté ou du respect de Mikao Usui relève des réflexes paranoïaques et débiles d'une autre époque.


Sur le nombre de degré (Dan) ou niveaux utilisés dans les méthodes Reiki Usui.

Le degré d'un élève indique sa progression dans la formation et organise le fonctionnement du dojo : les Senpei (qui précèdent dans la formation) organisent la vie et la discipline du Dojo, sont responsables de ceux qui suivent ou sont moins avancés dans la formation, assurent la sécurité de la pratique.
Le nombre de degré est une question strictement pédagogique et complètement adaptable aux plans de formation envisagés par les enseignants.
Mikao Usui utilisait 3 degrés et des sous-degrés pour son premier degré.
Leur utilisation dans le Reiki Usui a été importée des arts martiaux japonais (probablement de Jigoro Kano, fondateur du Judo).
Mikao Usui a utilisé par la suite les certifications Menkyo (permissions) en lien avec les degrés (dan).
Elles sont d'une autre portée symbolique, elles sont des permissions quant à la pratique.
Mikao Usui n'aurait utilisé que 3 titres (cf. son manuel) :
Shoden : enseignements préliminaires
Okuden : enseignement approfondis
Shinpiden : enseignements secrets
Contrairement à ce qui serait attendu dans le Menkyo, il n'y a pas dans le Reiki de trace historique connue du « Kaiden » : autorisation d'ouvrir sa propre école. Intéressant à méditer.


Sur les titres donnés dans le Reiki

Les titres de « Maîtres » et « Shihan », n'existent pas dans les certifications Menkyo.
Ils sont probablement une importation occidentale.
Peut être le premier diplôme "Master of Reiki" donné par Chujiro Ayashi à Awayo Takata a-t-il été traduit abusivement par Maître de Reiki au lieu de "Maîtrise de Reiki".
Jamais dans les traditions japonaises, une personne ne s'attribuerait personnellement un titre de « Maître » ou de « modèle vivant façonné par sa longue pratique » (sens de Shihan), cela serait probablement perçu comme manquant cruellement d'humilité.
Shihan peut être donné par les élèves, pour marquer un profond respect à une personne qui a un très haut niveau de pratique, dirige et est le référent d'un style (Ryu) qu'il a fondé après une très longue pratique ou dont il a été désigné l'héritier.

Sensei est davantage le titre que l'on donne à celui qui précède (sen) dans une chaîne de transmission ou lignée, l'enseignant. Ce titre est parfois abusivement traduit par « Maître ».

Les masters, mastaires ou maîtrises, ne confèrent pas obligatoirement le droit ou l'obligation de porter le titre de « Maître ».
La prolifération de diplômes de « maître » ou « Shihan » est une bizarrerie exotique.
Quoi qu'il en soit, chacun utilise les titres qu'il veut pour lui-même et dans son école, c'est cependant pas sans conséquences sur la relation avec les élèves et pour l'image du Reiki.
Je refuse personnellement d'utiliser les titres de Maître et de Shihan pour insister auprès de mes élèves sur la nécessité d'une posture adaptée dans le soin et la formation, d'une position basse dans la relation de soin. Chacun ses choix.


Sur les belles constructions théoriques et métaphysiques dans le Reiki.

Je les adore tant qu'elles ne prétendent pas trop à être La « Vérité ».
Je ne développerai pas ici les contradictions, approximations, réductions, redoutables simplifications et autres métissages bizarres que je peux parfois y trouver.
L'important est de rester sur la Voie et en recherche, merci de m'aider à le faire.

Cependant, les constructions théoriques n'ont de valeurs sur une voie que si elles nous permettent d'avancer ou si elles facilitent la transmission.
Pour ce faire, tout enseignant à la nécessité de reconceptualiser ses connaissances pour transmettre un savoir en lien avec sa pratique.
Nous avons la chance de pouvoir aller plus loin dans le Reiki : nous pouvons, grâce aux initiations, véritables formations par frayage, transmettre des connaissances.

Certains ont la sagesse de reconnaître nos modèles (5 éléments de la médecine chinoises, Yin et Yang, 5 éléments du tantrisme ou gorin, 7 chakras…) comme des réducteurs de complexité, de ne pas les dénoncer comme hérétiques quand ils ne font pas partir du bagage historique du Reiki Usui, et de ne pas les opposer.
Les modèles nous permettent d’appréhender une réalité complexe pour interagir avec elle de manière efficace, ils ne prétendent pas à être la vérité vraie, unique et absolue. S'ils ne peuvent pas être mélangés (le risque dans les constructions théoriques), ils peuvent coexister de manière harmonieuse dans le Reiki et une pensée énergétique.
J'adhère complètement à ce point de vue.


Sur l'accusation d'avoir des velléités mercantiles proférée contre ceux qui ne font pas le même Reiki que les autres.

Nos méthodes sont aujourd'hui toutes dénoncées publiquement par des organismes d'état pour « dérives potentielles sectaires », des sites internet financés par l'état nous dénoncent anonymement et nous attaquent personnellement, sous prétexte de protéger les familles et nos enfants.
La chasse aux sorcières des croisés de l'église scientiste médigalo-pharmaceutique d'état a commencé il y a plus de dix ans.
Mivilude, tout à la fois politburo, gestapo et sainte inquisition, de la nouvelle religion d'état, prétend pour défendre le pré carré des ordre médicaux et pharmaceutique, restreindre les droits des Français à choisir leur santé, leur formation professionnelle ou de développement personnel, veulent nous sortir de toutes les institutions médicales qui reconnaissent (timidement) nos compétences.
Une loi empruntée à l'Italie fasciste a été mise en application en France contre « l'emprise mentale », c'est pas contre Daech ou les fondamentalistes religieux, c'est contre nous.
Ces dérives sectaires de l'état sont évidemment iniques, dégueulasses et contraires aux droits fondamentaux de l'Homme et du Citoyen. (Cf rapport 2015 de la Mivilude)

S'il vous plaît ne faites pas aux autres, avec des généralisations et affirmations trop rapides, les procès d'intention déplacés et abusifs que nous pouvons reprocher aux autres.

Encore une proposition,

pourquoi ne pas appliquer le test des 3 filtres à vos affirmations :

« Dans la Grèce antique, Socrate était loué pour sa sagesse.
Un jour, une de ses connaissances vint le voir tout excitée et lui dit : 
- "Socrate, sais-tu ce que je viens d’apprendre à propos de Diogène ?"
- "Un instant," répondit Socrate, "avant de me raconter ça, tu dois passer un petit test. Je l’appelle le test à trois filtres.
Voyons ce que tu as à me dire. Le premier test est celui de la vérité : Es-tu absolument sûr que ce que tu vas me dire est la vérité ?"
- "Non, en fait, j’en ai entendu parler".
- "Bien" dit Socrate, "tu ne sais donc pas si c’est vrai ou faux. Passons au second filtre. le filtre de la bonté. 
Est-ce que ce que tu vas me dire au sujet de Diogène est quelque chose de bon ?"
- "Non ; au contraire".
- "Ainsi" continua Socrate, "tu t’apprêtes à me dire au sujet de Diogène quelque chose qui pourrait être mauvais alors que tu ne sais même pas si c’est vrai".
L’homme se sentit un peu embarrassé.
Socrate continua : 
- "Tu peux quand même passer le test car il y a un troisième filtre, celui de l’utilité. 
Est-ce que ce que tu vas me dire au sujet de Diogène peut m’être utile ?"
- "Utile ? non, pas vraiment".
- "Bien" conclut Socrate, "si ce que tu veux me dire n’est ni vrai, ni bon, ni même vraiment utile, ...pourquoi me le dire ?"
L’homme se trouva honteux et resta sans voix.
Voila qui illustre bien pourquoi Socrate fut un grand philosophe et tenu en telle estime. »


Est-il vrai, bon et utile d'affirmer ou d'induire que si des symboles ont été rajoutés au Reiki, c'est avec des intentions mercantiles ?

Kyo dake wa, hito ni shinsetsu ni.
Juste pour aujourdhui, je suis bienveillant avec les autres.


Dernière édition par Marc Paya le Lun 18 Jan 2016 - 7:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clinique-reiki.fr/

AuteurMessage
Marc Paya




Messages : 22
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 57
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Reiki moi plus et Reiki toi moins Dim 7 Fév 2016 - 0:22

@Serge a écrit:
"Sur le Respect de la méthode"
je suis en accord avec le développement, il y a juste un hic ! Comme vous le dites si bien : qu'elle est LA méthode de référence ?

Je ne sais pas et fait une sélection pour ma pratique et mes enseignements parmi toutes les variantes de la méthode, auxquelles j'ai eu accès, et donne le reste dans mes manuels. Il reste quand même des grands axes ou idées principales qui fédèrent la majorité des variantes de la méthode. Je pense que le travail de synthèse qui consiste à poser ce qui nous fédère reste à faire, pour tous ceux qui peuvent oublier un moment dans la relation, ce qui nous différencie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clinique-reiki.fr/
Marc Paya




Messages : 22
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 57
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Reiki moi plus et Reiki toi moins Dim 7 Fév 2016 - 0:23

@Serge a écrit:
"Sur la pureté de la méthode

Au fil du temps, la succession des initiations du Reiki Usui et des transmissions d’un enseignant à l’autre, a eu très certainement divers effets :
- Le renforcement de l’égrégore du Reiki .......
- L'éloignement probable d’une partie des intentions initiales de son fondateur Mikao Usui
"
Justement dans ce cas pourquoi vouloir passer par l'égrégore reïki ? Pourquoi s'adresser aux saints plutôt qu'au bon dieu ? Usui ne passait pas par cet égrégore !

Cette conversation me paraissant très intéressante, j'ai préféré la développer dans un autre sujet Reiki et égrégores

Pardon Serge de cette grande réponse qui sera de toute manière incomplète.
J'ai peur que cela soit fastidieux à lire.
Mais pour ressentir cela, il vaut mieux faire du Reiki Clin d\'oeil

Très belle soirée à toi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clinique-reiki.fr/
Serge




Messages : 64
Date d'inscription : 28/12/2015
Age : 55
Localisation : Oberdorf 68

MessageSujet: Re: Reiki moi plus et Reiki toi moins Dim 7 Fév 2016 - 12:59

@Marc Paya a écrit:
@Serge a écrit:
« Oui, le Reiki Usui est parfait et se suffit à lui-même »
Est une dérive évidente. Après : "reïki est parfait et se suffit à lui même" mais ça c'est une lapalissade. Clin d\'oeil

Quand on fait une affirmation en oubliant de mettre "je" devant, l'affirmation devient une généralisation qui tombe du ciel comme émanant de Dieu lui-même.
En oubliant le contexte, où, quand, comment, par qui, pour qui, pour quoi, l’affirmation prend une tournure quasi universelle et religieuse. Un abus pratique et assez classique de langage, peut vite devenir une manipulation, irrespectueux pour l'autre.

Chacun dans le Reiki est très libre de faire comme il veut.
Je préfère quant à moi entendre "Je trouve le Reiki Usui parfait pour... (moi, ma pratique, etc.)"

"Se suffit à lui même"... Qui le dit et pour qui, pour quoi, où, quand, comment...
Juste un renforcement dans une approche comportementale de la manipulation Clin d\'oeil

J adore, ca me rappelle le temps où j ai découvert le méta modèle et les questions de précision Clin d\'oeil  Relis bien mon premier commentaire : je cite un passage de ton texte ! Pourquoi y rajouterais je un "je" ? En plus si tu avais fait attention tu aurais vu que sur ce point nous sommes d'accord. Qui tente de faire de la manipulation ?
Revenir en haut Aller en bas
Marc Paya




Messages : 22
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 57
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Reiki moi plus et Reiki toi moins Dim 7 Fév 2016 - 13:17

Pardon Serge, si ma réponse était ambiguë.
Je rajoutais à ton commentaire et ne te ciblait pas.
Je continuais dans mon sujet et j'ai été maladroit
"Quand on fait une affirmation" renvoyait pour moi, à "quand quelqu'un fait"...
Toutes mes excuses.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clinique-reiki.fr/
Serge




Messages : 64
Date d'inscription : 28/12/2015
Age : 55
Localisation : Oberdorf 68

MessageSujet: Re: Reiki moi plus et Reiki toi moins Dim 7 Fév 2016 - 13:38

@Marc Paya a écrit:
Oui idéalement et c'est probablement une des intentions dans le Reiki.
Cela pré-suppose quand même :
- De ne pas être dans le faire mais dans l'Être
- De ne pas être dans la volonté mais juste dans l'intention
- De ne pas être dans l'empathie (souffrir avec), en énergétique ressentir en soi pour travailler sur l'autre
- De ne pas être dans la sympathie (souffrir avec), en énergétique, aspirer, prendre en soi la souffrance ou le mauvais karma de l'autre, pour l'en débarrasser (Comme dans le film "la ligne verte")
- de ne pas être dans la compassion (souffrir avec). La "passion" renvoie à la souffrance de Jésus pendant les 3 jours de torture et la mise en croix, la "compassion" étant ce que Marie vécu en voyant souffrir son fils. Le mot a été remis à la mode par les Bouddhiste pour parler d'un amour universel. Je peux comprendre ce mot de ce point de vue, mais il contient une dérive importante du Reiki : un amour vers l'autre qui fait abstraction de Soi : Jésus Christ donne sa vie et accepte la souffrance pour sauver l’humanité. Le syndrome du "sauveur" et de l'aide.
Je pense que "l'amour" qui respecte soi et l'autre suffit bien.
- De se préparer correctement avant un soin et d'Être dans une hygiène de vie remarquable.
- "D'Être" un simple canal, mais dans le vécu d'un praticien, il est une évidence que cela fonctionne plus comme une attitude ou une affirmation positive. Pour émettre, il faut accepter l'altérité : le feed-back que l'on reçoit et enregistre inconsciemment permet que l'énergie "canalisée" et exprimée par nos mains fluctue en permanence et n'est jamais la même.
- De penser de manière légère et pas de manière excessive.
- D'avoir la juste posture qui n'implique pas notre Ego.
- De ne pas être impliqué, mais juste concerné
...
Tout cela se résume à : poses tes mains, pose toi dans le silence et laisse faire  <img src=" longdesc="4" />
Bien sur ce n'est pas facile, c'est même là, pour moi, l'axe de travaille principal du 1er degré. Et en tant que formateur, tu sais comme moi que savoir ce qu'il ne faut pas faire ne dit pas quoi ni comment faire. Il faut un petite dose de "éviter de" mais surtout se focaliser sur le "aller vers". De plus tout ce que tu cite n'a rien à voir avec la "qualité" physique du canal ! C'est bien de ca qu on parle, non ?
Et là, un "je pense que, pour moi, ..." éviterais les affirmations "religieuse" comme tu le fais si bien remarquer un peu plus bas.
"- De ne pas être dans la volonté mais juste dans l'intention" ! pourrais tu préciser ce que tu entend par intention ?


Citation :
Alors oui, nos initiations nous permettent de transmettre des capacités et pour partie des compétences (savoir-faire et savoir-être en situation), ce qui est magique. Mais dans la réalité que nous vivons, notre contexte, la culture des personnes et les croyances s'opposent à ce que le praticien puisse atteindre toujours cette perfection idéale.
La perfection idéale, avant même utiliser le méta modèle sur les omission d'index de référence et autre, n'est ce pas juste une illusion égotique "la perfection idéale" ?

Citation :
Je pense simplement réaliste de ne pas proposer dans une formation des idées idéales mais une méthode pour progresser par notre entraînement, notre expérience, notre préparation. Faut-il encore poser les risques, les enjeux et les objectifs qui peuvent être visés dans la pratique pour avoir une chance de s'approcher de : "en reïki la "qualité" de l"énergie" transmise ne dépend pas de la "qualité" physique du canal"
"L'idée idéale" permet de donner une direction et c'est utile pour tenir la barre Clin d\'oeil
Et pour progresser et pouvoir s entraîner il faut savoir vers où on va. Savoir d'où on s'éloigne ne permet pas d'orienter sa barre. Je préfère axer les entraînements sur ce qu'il faut faire plutôt que sur ce qu il ne faut pas faire.
Revenir en haut Aller en bas
Serge




Messages : 64
Date d'inscription : 28/12/2015
Age : 55
Localisation : Oberdorf 68

MessageSujet: Re: Reiki moi plus et Reiki toi moins Dim 7 Fév 2016 - 13:39

@Marc Paya a écrit:
Pardon Serge, si ma réponse était ambiguë.
Je rajoutais à ton commentaire et ne te ciblait pas.
Je continuais dans mon sujet et j'ai été maladroit
"Quand on fait une affirmation" renvoyait pour moi, à "quand quelqu'un fait"...
Toutes mes excuses.

No worries c est là le problème des chats merci de la précision
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Reiki moi plus et Reiki toi moins Aujourd'hui à 20:56

Revenir en haut Aller en bas

Reiki moi plus et Reiki toi moins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Reiki Usui :: Reiki Usui :: Discussion générale sur Reiki Usui-
Sauter vers: